Garder un intérieur rangé et cosy avec des enfants : c'est possible!

6 conseils pour garder un intérieur rangé (avec des enfants)

Avoir un intérieur rangé a plusieurs intérêts.
Non seulement pour vous. Mais encore plus pour votre enfant.

L’ordre aide à se structurer.
Il représente la quiétude et l’apaisement, permettant d’évoluer plus sereinement vers son but.

Comme le psychologue Patrick Estrade le souligne, notre environnement comporte à la fois des éléments amis et d’autres polluants. En triant et rangeant, vous serez contents de mettre en avant les objets que vous aimez.
[à lire, La maison sur le divan de Patrick Estrade]

Or avec des enfants, cela peut vite virer au désordre (je sais de quoi je parle).

Le tout n’est pas d’avoir forcément un intérieur tiré à 4 épingles.
Mais plutôt de se donner les moyens d’éviter le chaos, en créant un cadre.

Découvrez ainsi, dans cet article, quelques conseils pour garder un intérieur rangé, même avec des enfants.

Action Pin it

#1 - Décliner la méthode des 5 S à la maison

Au travail, vous avez sûrement déjà entendu parler de la méthode des 5S, développée par les Japonais.

Sans forcément appliquer les codes de l’environnement professionnel, il s’agit d’un bon point de départ pour comprendre les étapes clés d’un intérieur rangé.

Si votre environnement est surchargé. Les rangements pas assez fonctionnels. Ou encore que vous ne prenez pas l’habitude de bien définir vos besoins. 
Nul doute que vous finirez sûrement par vous faire déborder par le désordre.

Décliner les 5S à la maison pour un intérieur rangé et épanouissant

En suivant ce tableau qui reprend les 5 S, il apparaît clairement que le rangement n’est qu’une étape dans le processus d’un intérieur rangé.

Voyons maintenant, plus précisément, comment décliner la méthode des 5 S chez vous.

#2 - Limiter les quantités

Pour faire plaisir à nos enfants, nous sommes souvent tentés de leur offrir le plus de choses possible.
Et quand je dis nous, je ne pense pas qu’aux parents mais aussi (beaucoup) aux grands parents.

Pourtant, pour bien se développer, un enfant a surtout besoin d’un environnement adapté, avec des objets sélectionnés.
La profusion de jouets, livres, vêtements voire même de nourriture, peut s’avérer stressant pour lui.
Car difficile pour son cerveau de faire un choix et de rester concentrer sur une tâche.

J’aime assez la citation du penseur chinois Tchouang Tseu :
« Avec trop on se perd, avec moins on se trouve« 

Pensez donc à limiter les quantités à sa disposition.
Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas lui offrir de jouets ou l’habiller tous les jours pareils.
Veillez juste à opérer une rotation pour lui faciliter le choix.

Un abonnement à la bibliothèque est par exemple une très bonne idée pour avoir de nouveaux livres régulièrement, sans surcharger votre intérieur.
La location de jouets est également possible, avec la boutique Lib et Lou par exemple.

De votre côté, n’oubliez pas de montrer l’exemple avec vos propres affaires.
Bye bye les vieux magazines qui traînent. Les livres de poche dévorés sur la plage mais que vous ne lirez plus jamais. Le tas de tee-shirts abîmés conservés pour faire du bricolage. 

Et pourquoi pas utiliser aussi la technique du 1 entré pour 1 sorti.
Ainsi, pas d’accumulation d’objets qu’on ne sait plus où ranger.

#3 - Définir des zones de rangement

« Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place« .
Cet adage courant est une des bases pour conserver un intérieur rangé.

En effet, en définissant des zones claires pour chaque élément, cela crée des repères pour votre enfant.
C’est notamment très bénéfique pour sa période sensible de l’ordre et le sentiment de sécurité.

Expliquez-lui mais surtout, montrez-lui où se range chaque élément : vêtement, chaussures, vaisselle, jouets, livres…
Vous pouvez mêmes vous aider de pictogrammes pour faciliter le repérage.
Des touches de couleurs sont aussi un bon moyen de zoner l’espace.

Dans tous les cas, pour que cela fonctionne, les zones de rangement ne doivent pas être créées à la légère.
Il est important de prendre en considération l’accessibilité de ces rangements par vos enfants.

Un intérieur rangé grâce à des pictogrammes qui guident votre enfant

Image Oh Happy Play trouvée sur Pinterest

Un coin lecture bien défini grâce à de la peinture, pour un intérieur rangé

Image Bonjour Tangerine trouvée sur Pinterest

#4 - Adapter le rangement aux capacités des enfants

La taille de l’enfant ne lui permet pas d’accéder à toutes les zones de la maison.
Il faut donc savoir s’adapter à ses capacités et à sa hauteur.

Car la première clé d’un intérieur rangé, c’est la participation de chaque habitant.

Veillez donc au maximum à lui mettre du rangement à disposition dans chaque pièce.
  ▪   Dans l’entrée, pour qu’il range seul son manteau et ses chaussures.
  ▪   Dans la cuisine, pour vous aider à ranger les courses, débarrasser la table et se servir seul son goûter.
  ▪   Dans le salon, pour avoir quelques livres et jouets à disposition, sans devoir s’isoler dans sa chambre.
  ▪   Dans la chambre, pour choisir ses vêtements et jouets, en autonomie, selon ses besoins.
  ▪   Dans la salle de bain, pour mettre ses affaires sales à laver et prendre soin de son corps (brosse à dent, gant, miroir…)

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter l’article Aménagement Montessori : adoptez le partout dans la maison.

Aménagement montessori pour une entrée fonctionnelle partagée

Image trouvée sur Pinterest

Espace jeu dédié enfant dans un salon Montessori

Image trouvée sur Pinterest

Aménagement Montessori espace propreté dédié salle de bain | ICy déco

#5 - Donner un début et une fin à chaque activité

Dans la pédagogie Montessori, une attention particulière est apportée à la présentation de toute activité.
En utilisant notamment des plateaux, votre enfant sait de quoi il a besoin, où son activité est rangée et donc où il doit la rapporter.

Quelle que soit l’activité, une séance de jeu et d’éveil ou une tâche quotidienne comme le repas ou la toilette, il est important de définir un début et une fin.

Et la fin doit clairement être formalisée et entraîner aussitôt l’action de remise en place de l’objet.

Bien entendu, il va falloir montrer l’exemple de façon répétée afin que ça devienne un automatisme.
Une fois installé, cette habitude deviendra naturelle.

Le rangement ne sera plus vu comme une corvée mais comme la continuité et l’accomplissement de l’activité.

#6 - Créer des routines

Comme nous venons de le voir, pour toute activité, avoir une routine, du début à la fin, est un vrai gage de réussite.
Le rangement ne manque à cette règle si vous voulez qu’il soit efficace et durable.

Au quotidien, routine rime souvent avec monotonie et ennui.
Qui n’a jamais eu envie de partir sur un coup de tête en vacances pour casser cette fameuse routine et se faire surprendre par l’inconnu?

Mais les routines ont aussi quelque chose de rassurant, par leur côté rituel.
En ce qui concerne le rangement, elles vous permettront de bien définir les moments où il doit être effectué. 

Ainsi, cela pèsera beaucoup moins sur votre charge mentale quotidienne.
Car, comme le traduit bien sa définition Larousse, la routine est une habitude mécanique et irréfléchie, résultant d’une succession d’actions répétées sans cesse.  

Pour vous, comme vos enfants, n’hésitez donc pas à créer des suites d’actions définies, à répéter à fréquence établie.
Par exemple, au jour pour le tri du linge. A la semaine pour le stock alimentaire avant d’aller faire les courses (et de surstocker). Au mois pour le nettoyage approfondi de la salle de bain…

Et au besoin, vous pouvez utiliser des guides de routines, pour vous accompagner le temps de trouver votre propre rythme.
Les enfants apprennent surtout par l’action Mais ils apprécieront à coup sûr les choses visuelles, plus que les mots.

En bref

Ranger ne doit pas forcément être un casse tête.

En adoptant des systèmes de rangement adaptés et des rituels, il est tout à fait possible d’avoir un intérieur rangé, même avec des enfants.

Cela ne se fera pas en un claquement de doigt. Mais avec patience et bienveillance, je n’ai pas de doute que vous y parviendrez.

Gardez bien en tête que personne ne vous demande d’avoir un intérieur sans rien qui déborde.
C’est avant tout votre espace de vie. Et la vie n’est pas quelque chose de figée.
Bien au contraire, elle n’est que mouvement dont le désordre fait intégralement partie.

A vous de trouver votre équilibre, dans un seul but : vivre dans un lieu qui accompagne ses habitants à développer leur plein potentiel.

Cet article vous a plus et vous en voulez encore. Abonnez-vous gratuitement à la newsletter ICy déco en cliquant ici.

A bientôt, Cyrielle

Note : Cet article contient des liens affiliés. Cela ne change rien à votre utilisation du blog ou des sites partenaires. Ils me permettent notamment d’entretenir le blog régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email